- La téléphonie Internet libre basée sur Asterisk par Sylvain Thérien - http://www.tux89.com -

Ajouts effectués par le script d’installation Orgasmatron

Voici un bref résumé des ajouts au système que le script d’installation Orgasmatron a effectué via la restauration de la copie de sécurité.

1 – Extensions

16 Extensions ont été ajoutées au système. Ces extensions sont les suivantes :

501 : À utiliser pour effectuer un pairage avec un téléphone portable.

701 à 715 : Extension à utiliser pour des postes internes SIP.

Il est à noter que certains scripts et applications utilisent les extensions ci-dessus mentionnées. Si vous décidez de ne pas utiliser ces extensions et plutôt mettre en place un plan de numérotation [1], alors vous devrez effectuer quelques petits changements relativement à ces extensions. J’indiquerai en temps opportun par un triple astérisque « *** » lorsque les changements à effectuer seront possibles.

[2]

2 – Groupe de sonnerie « Ring group »

Le groupe de sonnerie portant l’identifiant 700 « *** » a été créé. Ce groupe a pour fonction de faire sonner simultanément tous les postes des extensions 701 à 715  « *** » pour une durée de 20 secondes. Si après le délai de 20 secondes aucun poste n’a répondu, alors l’appel sera acheminé à la messagerie vocale du poste 701 « *** » avec l’état de non-disponibilité.

[3]

[4]

3 – Day/Night Mode control

Le mode de contrôle « Day/Night » permet contrôler la période d’activité selon un horaire de Jour et de Soir. Il est à noter cependant que l’horaire n’est pas basé sur une période temporelle, c’est à dire basée sur l’heure de la journée, mais plutôt sur un horaire subjectif. Le passage de l’horaire vers l’autre état s’effectue simplement en composant un code d’accès.

Deux modes de contrôles ont été créés, soit les suivants :

Nom : Code1

Code de bascule : *281

Mode à défaut : Jour

Action si Jour : RVI MainIVR

Action si Soir : Boite Vocale 701 « *** » non disponible

Notez que le mode de contrôle Code1 est le mode programmé dans la route entrante à défaut lorsque le SDA et le CID ne sont pas spécifiques. Ainsi, lors de la réception d’un appel entrant, la destination de la route sera le mode de contrôle « Code1 » qui basé sur le mode courant, acheminera l’appel ver la Réponse Vocale Interactive « MainIVR » si le mode est Jour ou encore vers la boîte vocale du poste 701 « *** » si le mode actif est Soir.

Nom : nv-demo

Code de bascule : *282

Mode à défaut : Soir

Action si Jour : RVI apps

Action si Soir : RVI apps

[5]

4 – DISA

DISA est le terme anglais pour « Direct Inward System Access » et offre la capacité d’accéder à des fonctions téléphoniques internes à votre système à partir d’une ligne téléphonique venant de l’extérieur de votre système. Pensez à tout ce que vous pourriez faire avec votre téléphone portable ou encore directement d’un téléphone public. Par exemple, si vous avez plus d’un Trunk, vous pourriez ressortir vers l’extérieur via le deuxième Trunk et ainsi masquer le numéro de votre portable par celui de votre deuxième Trunk.

Lorsque vous accédez à la fonction DISA, vous devez donner un code d’accès afin de pouvoir accéder à cette fonction.  Le nom DISAmain a été créé pour vous, vous pouvez changer le code d’accès simplement en changeant le PIN.

[6]

5 – VoiceMail Blasting

Le « VoiceMail Blasting » permet d’identifier des groupes différents qui seront utilisés afin d’acheminer des messages vocaux via la fonction « TeleYapper » en composant 674 (M-S-G)

Le group à défaut « VoiceMail Blasting » portant l’identifiant 500 a été créé et il se définit comme suit :

500 Default Setup

Extension 701 & 702 « *** »

[7]

6 – Misc Destinations

Les « Miscellaneous Destinations » servent à la création de destinations qui seront utilisées par d’autres modules de FreePBX. Ainsi, ils  permettent d’associer un code d’accès à une destination pour tout ce qui peut être composé à partir d’une extension d’Asterisk.

Le meilleur exemple d’une représentation d’une « Miscellaneous Destinations » serait un menu RVI qui vous demanderait d’appuyer sur la touche 2 afin de transférer l’appel vers votre téléphone portable. Puisque votre numéro de portable ne fait pas partie du plan de numérotation d’Asterisk, nous devrions assigner la touche 2 du menu à une « Miscellaneous Destinations » nommé MonCellulaire, qui elle composerait le numéro de notre portable.

Il est à noter que la plupart des codes d’accès correspondent aux lettres identifiées sur les chiffres  du clavier d’un poste téléphonique. Les codes d’accès ont été ajoutés pour les fonctions suivantes au système :

Chaque fonction ci-dessus présentée sera expliquée plus en détail dans un prochain article.

[8]

7 – Misc Application

Les « Miscellaneous Applications» sont utilisés pour définir des codes d’accès que l’on peut composer et qui sont acheminés vers diverses applications du système. Ces applications seront définit dans un contexte en ajout à Asterisk via le fichier de configuration /etc/asterisk/extensions_custom.conf

Le code d’accès suivant a été ajouté pour l’application ci-dessous :

6245 (M-A-I-L) : FONmail – Permet de dicter un message à l’aide d’un téléphone de votre système téléphonique et de le transmettre via courriel à un destinataire répertorié dans votre annuaire AsteriDex.

[9]

8 – Enregistrements système

Les enregistrements système servent à définir les références aux fichiers audio qui sont utilisés entre autres dans les divers menus de navigation liés à la Réponse Vocale Interactive.

Les enregistrements suivants ont été ajoutés :

cosmic = custom/cosmic

nv-apps = silence/2, custom/nv-welcome, custom/nv=apps

nv-GenericWelcome = custom/ nv-GenericWelcome

[10]

9 – CID Superfecta

Le « CID Superfecta » a pour fonction de définir les services qui seront utilisés pour la recherche des identifiants « CallerID » n’ayant pas de nom.

Les services possibles sont les suivants :

[21]

[22]

10 – CallerID Lookup Sources

Cette fonction a pour but de définir le mode d’accès pour la recherche des identifiants « CallerID » n’ayant pas de nom. Lors de la réception d’un appel n’ayant qu’un numéro, cette fonction sera automatiquement exécutée afin de trouver un nom valide qui correspond au numéro entrant. Les modes de recherche possibles sont définis dans la partie « CID Superfecta » que nous venons de voir.

[23]

11 – Trunks

Les « Trunks » suivants ont été créés :

[24]

12 – Routes Entrantes

Les routes entrantes définissent vers quelles destinations les appels entrants seront acheminés. Ce qui détermine une route plutôt qu’une autre est basé sur le numéro SDA et/ou le numéro CID. Le SDA représente le numéro de Sélection Directe à l’Arrivée, c’est-à-dire votre numéro de téléphone associé généralement à un « Trunk » . Le CID représente le numéro « Caller ID » de l’appelant.  Avec la combinaison du SDA et du CID, il est possible de choisir des routes spécifiques selon des préférences particulières.

Les routes suivantes ont été créées :

[25]

[26]

[27]

13 – Routes Sortantes

Les routes sortantes définissent vers quelles « Trunks » les appels de sortie seront acheminés. La logique de destination est basée sur un ou plusieurs masques de numérotation.

Les routes suivantes ont été créées :

[28]

[29]

14 – Feature Codes

Les « Features Codes » permettent d’identifier et de définir les codes de compositions associés aux diverses fonctions du système. Parmi tous les codes définis, ceux pour lesquels nous devons porter une attention suite à l’installation du script d’installation Orgasmatron sont les suivants :

[30]

15 – Destinations Personnalisées

Les destinations personnalisées permettent de faire le lien entre le code à exécuter et son amorce à partir du plan de numérotation. Le code à exécuter se situe dans le fichier /etc/asterisk/extensions_custom.conf.

Les deux destinations personnalisées suivantes ont été ajoutées :

[31]

[32]

16 – RVI

Deux menus de Réponse Vocale Interactive ont été créés. Le premier menu se nomme « MainIVR » et est associé au mode de contrôle Day/Night « Code1 », qui lui même est associé à la route entrante Tout SDA / Tout CID. Ainsi, lorsque l’on compose 7777 à partir d’un poste téléphonique, l’appel sera dirigé vers le menu « MainIVR ». Ce menu a les caractéristiques suivantes :

– Un délai de 5 secondes est exercé avant d’acheminer l’appel à la destination « t ». Cette valeur est représentée par le paramètre « Timeout ».

– L’appelant pourra appuyer sur la touche « # », définit par le « Feature code » représentant le « Directory ». Cela donnera accès au service répertoire des postes téléphoniques d’Asterisk.

– L’appelant pourra composer directement le numéro d’une extension téléphonique puisque le paramètre « Enable Direct Dial » est activé.

– Le fichier audio associé à l’enregistrement « nv-GenericWelcome » sera joué lorsque l’appel sera transféré de la route entrante vers le menu.

– Si l’appelant appui sur la touche 0, l’appel sera transféré vers le menu RVI « apps ».

– Si l’appelant appui sur aucune ou encore sur toutes autres touches, l’appel sera transféré vers le groupe de sonneries 700 « *** ».

Il est à noter que dans ce menu, le code « i » représente une touche invalide, c’est à dire non permise ou définie. Normalement, si la destination « i » n’est pas définie, le système vous avisera que votre choix n’est pas valide. Cependant, dans ce cas-ci, l’appel sera transféré vers le groupe de sonneries 700 « *** ».

Aussi, le code « t » représente l’absence d’entrée de touche, t signifiant « timeout ». Normalement, si la destination « t » n’est pas définie, le système bouclera au début du menu le nombre de fois définit par le paramètre « Repeat Loops » si l »option « Loop Before t-dest » est activée. Cependant, dans ce cas-ci, l’appel sera transféré vers le groupe de sonneries 700 « *** ».

Vous remarquerez que le compte de bouclage de la boucle principale « Repeat Loops » est programmé à deux, mais que les options « Loop Before t-dest » et « Loop Before i-dest » n’ont pas été choisies.

[33]

[34]

Si vous désirez, vous pouvez changer le menu « MainIVR » ou encore vous pouvez aussi modifier son invocation afin qu’il ne soit plus le menu à défaut.

Le deuxième menu RVI se nomme « apps » et donne accès aux diverses fonctions et applications qui sont le cœur du script d’installation Orgasmatron. Ce menu a les caractéristiques suivantes :

– Le fichier audio associé à l’enregistrement « nv-apps» sera joué lorsque l’appel sera transféré vers ce menu. Le transfert s’effectue lorsqu’un appelant appui sur la touche 0 dans le menu RVI « MainIVR ».

– Il est à noter que le menu apps peut aussi être appelé en composant le code 3366 (D-E-M-O) à partir d’un poste téléphonique.

– Si l’appelant appui sur une des touches suivantes, l’appel sera transféré vers l’une des destinations ci-dessous :

Étape suivante :

Plan de numérotation [1] pixelstats trackingpixel
Comments Disabled (Open | Close)

Comments Disabled To "Ajouts effectués par le script d’installation Orgasmatron"

#1 Comment By marc by marc jacobs sunglasses On 21 octobre 2010 @ 21 h 57 min

well written blog. Im glad that I could find more info on this. thanks 🙂